Les Nouvelles:

Pour les invités, n’hésitez pas !!, entrez !!, on ne mord pas :rires4: :yè:

La discographie du Polo

Tout ce qui concerne la musique, classique, Pop, Rock, Hip Hop, R&B, Rap,reggae, Métal, variétés, Classique, votre collection musicale, albums ou Cd que vous voulez nous faire découvrir.

Modérateur : JiDé

Avatar du membre
Zaphale
Le chasseur d'images
Messages : 3844
Enregistré le : lun. 21 déc. 2015 20:23
Localisation :
x 12150

Re: La discographie du Polo

Message par Zaphale » lun. 4 juin 2018 17:26

Merci mon Polo :amities: je vais essayer de me faire ça ce soir au calme et au casque peut être :cigare:
1 x
xs4u
Mon psychiatre m'a conseillé d'écrire une lettre aux gens que je déteste puis de les brûler.
C'est fait... Maintenant je fais quoi avec les lettres ?
Avatar du membre
Pol
Le frérot du JiDé
Messages : 2150
Enregistré le : mar. 22 déc. 2015 13:10
Localisation : Galice (espagne)
x 2425
Genre :
Zodiaque :

Re: La discographie du Polo

Message par Pol » mar. 5 juin 2018 11:31

PETR ILITCH TCHAIKOVSKI
Symphonie N° 6 en si mineur Op.74 "Pathétique"
Cette symphonie N°6 "Pathétique" a déjà été présentée page 2 viewtopic.php?f=62&t=1008&start=10#p216043 je complète simplement cette présentation ...

Le premier mouvement se développe à partir du motif de la pesante introduction, joué au basson et paraphrasé par les cordes graves, la plainte, l'obstination, la révolte, le réconfort et la résignation s'y mêlent en une émouvante impression globale.

- Symphonie N° 6 en si mineur Op.74 "Pathétique" - 1er mouvement Adagio-Allegro non troppo
L'élégance et le parfum de la valse caractérisent l'Allegro con grazia.

- Symphonie N° 6 en si mineur Op.74 "Pathétique" - 2ème mouvement Allegro con grazia
Le troisième mouvement conjugue les murmures mystérieux d'un scherzo aux martèlements rapides d'une marche. Il forme un contraste bouleversant avec l'Adagio lamentoso du finale dont le thème retombe après plusieurs vagues de crescendi.

- Symphonie N° 6 en si mineur Op.74 "Pathétique" - 3ème mouvement allegro molto vivace
Des fanfares de trompettes symbolisent le fatum (destin, fatalité) : Le destin a rattrappé le compositeur et l'a terrassé, la musique retourne aux ténèbres, au désespoir et parle de renoncement.

- Symphonie N° 6 en si mineur Op.74 "Pathétique" - 4ème mouvement finale. adagio lamentoso-Andante
Tchaïkovski dirigea lui-même la première de l’œuvre à Saint-Pétersbourg et ce ne fut pas le succès espéré. Le succès vînt avec la deuxième exécution avec Napravnik comme chef, mais Tchaïkovski est mort entretemps. Les causes de cette mort ne sont d'ailleurs pas totalement élucidées. La famille (soucieuse de moralité?) soutien qu'il aurait bu de l'eau contaminée et se serait ainsi empoisonné par les germes de choléra. Alors pourquoi, au risque de contamination, aurait-on exposé sa dépouille mortelle en laissant ses amis venir s'incliner ? L'hypothèse du suicide est bien plus probable. Tchaïkovski aurait fait des avances à un membre de la famille princière. Un jury d'honneur, composé de ses anciens camarades de la faculté de droit de Saint-Pétersbourg, se réunit alors, et pour effacer l'affront fait à leur établissement, décida, après cinq heures de délibérations, que le compositeur devait se donner la mort. Tchaïkovski mourait deux jours plus tard, d'un empoisonnement à l'arsenic.
4 x
JiDé, Zaphale, xs4u, Hugul
Avatar du membre
Zaphale
Le chasseur d'images
Messages : 3844
Enregistré le : lun. 21 déc. 2015 20:23
Localisation :
x 12150

Re: La discographie du Polo

Message par Zaphale » mar. 5 juin 2018 20:51

@Pol merci tout plein, pas trop le temps ce soir mais c'est pas perdu :e_biggrin:
Merci pour toutes tes explications qui donnent plus de sens à toute cette belle musique et que nous, néophytes ne ferions pas l'effort de chercher par nous même :sifflote: :amities:
2 x
JiDé, xs4u
Mon psychiatre m'a conseillé d'écrire une lettre aux gens que je déteste puis de les brûler.
C'est fait... Maintenant je fais quoi avec les lettres ?
Avatar du membre
Pol
Le frérot du JiDé
Messages : 2150
Enregistré le : mar. 22 déc. 2015 13:10
Localisation : Galice (espagne)
x 2425
Genre :
Zodiaque :

Re: La discographie du Polo

Message par Pol » mar. 5 juin 2018 22:28

PETR ILITCH TCHAIKOVSKI
Marche slave Op.31
Moderato in modo di marcha funebre - Andante molto maetoso - Allegro risoluto
Tchaïkovski avait déjà utilisé l'hymne au tsar avant l'ouverture solennelle "1812" (présentée page 2). On retrouve cet air dans la Marche slave. C'est pour un concert de bienfaisance au profit des soldats blessés dans la guerre contre les Turcs (Empire ottoman) qu'il composa, en 1876, cette œuvre pleine d'élan et d'orgueil patriotique dont le thème d'origine serbe est traité en contrepoint à l'hymne au tsar. Lui-même n'appréciait guère cette œuvre de commande. Madame von Meck (sa mécène), une fois de plus, était aux anges : "Les mots sont impuissants à dire les sentiments exubérants qui m'ont saisie. Le plaisir d'écouter cette musique me plongea dans un bonheur indicible. Les larmes me vinrent aux yeux".

Marche slave Op.31
Hamlet Op.67
Fantaisie - Ouverture d'après Shakespeare
En février 1885, Tchaïkovski vit se réaliser, grâce au mécénat de Mme von Meck et aux revenus importants issus de ses honoraires versés par son éditeur ou gagnés au cours de son activité de chef d'orchestre, il put louer dans le village de Maïdanovo près de Klin, entre Moscou et Saint-Pétersbourg, une maison où il trouva le calme pour travailler. Son frère, Modeste, en fait la description suivante "Les environs ne présentent rien de particulièrement attrayant, mais Petr aime tant la nature de la Grande Russie, qu'un petit bois de boulots ou sapins, une prairie marécageuse, le clocher d'une église dans le lointain et la bande sombre d'une forêt se profilant à l'horizon lui suffisent amplement". Il resta fidèle à cette contrée jusqu'à la fin de sa vie. C'est là que le poème symphonique "Hamlet", composé d'après Shakespeare, vit le jour. L'acteur français Lucien Guitry avait fait dépendre sa venue à Moscou pour y jouer la pièce de Shakespeare, de la composition par Tchaïkovski d'une musique de scène accompagnant le drame. Outre celle-ci, le compositeur écrivit aussi une ouverture qui, avec son introduction méditative, livre un portrait musical du prince danois, place le thème d'Ophélie (fille du chambellan Polonius, aimée d'Hamlet) au cœur de sa partie centrale rapide, avant que des éruptions violentes des cuivres n'annonce la terrible catastrophe et que l’œuvre ne prenne fin dans une atmosphère ténébreuse (le frère d'Ophélie tue Hamlet).

Hamlet Op.67 - Fantaisie - Ouverture d'après Shakespeare
4 x
JiDé, Zaphale, xs4u, Hugul
Avatar du membre
Pol
Le frérot du JiDé
Messages : 2150
Enregistré le : mar. 22 déc. 2015 13:10
Localisation : Galice (espagne)
x 2425
Genre :
Zodiaque :

Re: La discographie du Polo

Message par Pol » mar. 5 juin 2018 22:39

Zaphale a écrit :
mar. 5 juin 2018 20:51
@Pol merci tout plein, pas trop le temps ce soir mais c'est pas perdu :e_biggrin:
Merci pour toutes tes explications qui donnent plus de sens à toute cette belle musique et que nous, néophytes ne ferions pas l'effort de chercher par nous même :sifflote: :amities:
Un de ces quatre, je posterai le ballet "Casse-noisette" (D'après l’œuvre Alexandre Dumas - Casse-Noisette et le Roi des souris), l'une des œuvres les plus connues de Tchaïkovski, du moins celle qui contient le plus d'airs connus ... exemple :

- Casse-noisette - Danse de la Fée Dragée
Merci pour ton post :amities: :amities:
4 x
JiDé, Zaphale, xs4u, Hugul
Avatar du membre
Pol
Le frérot du JiDé
Messages : 2150
Enregistré le : mar. 22 déc. 2015 13:10
Localisation : Galice (espagne)
x 2425
Genre :
Zodiaque :

Re: La discographie du Polo

Message par Pol » ven. 8 juin 2018 00:07

Giuseppe VERDI (1813 - 1901)
Joseph Fortunin François Verdi naît à Le Roncole di Busseto, dans le département français du Taro, le 10 octobre 1813. Cette région de l'Italie est alors sous dominance napoléonienne, et donc française. Il meurt à Milan le 27 janvier 1901 à l'âge de 88 ans. Verdi est un compositeur italien, surtout réputé pour ses opéras. Refusé par le conservatoire de Milan comme pianiste en raison de défauts rédhibitoires, mais également de son âge (il dépassait de quelques années l'âge pour entrer au conservatoire), il fut encouragé dans la voie de la composition.
Son premier opéra Oberto en 1839 obtint un succès suffisant pour que la Scala (Teatro alla Scala de Milan) lui passe commande d'une autre œuvre. Mais, alors qu'il était occupé à la composition de cette nouvelle œuvre, sa jeune épouse meurt, à la suite de ses deux enfants. Un Giorno di Regno (1940) est un échec à Milan mais devait connaître quelques succès sur d'autres scènes. Grâce à la ténacité de quelques amis, (dont la cantatrice Giuseppina Strepponi qu'il épousera en 1859, légalisant ainsi leur longue union) il put surmonter ces épreuves et présentera, toujours à la Scala, Nabuccodonosor (Nabucco) en 1842. le triomphe fut dû à la violence d'un langage vocal qui marquait la naissance d'un art "populaire" et au large emploi des chœurs symbolisant le peuple. Ce succès fut aussi fonction des prolongements patriotiques du sujet, car après la domination napoléonienne, la Lombardie ployait sous le joug de la répression autrichienne. En 1843, l'opéra les Lombards s'inspira de cette même veine épique d'un grand opéra à fond historique. Ce n'est qu'avec Ernani (d'après Victor Hugo) , en 1844, que Verdi pu affirmer ses dons dramatiques accordé aux situations typiques du romantisme latin, avec ses amours irréalisables le sacrifice final du héros (ou de l'heroïne), et ses arrière-plans politiques ou humains. Désormais célèbre, Verdi allait devoir écrire un ou deux opéras par an, sans cesse sollicité par les grandes scènes italiennes, et déjà réclamé à l'étranger.
Puis ce fut quelques années de galère. Non pas que la "production" de Verdi soit mauvaise, parfois d’œuvres inégales en elles-même, mais surtout du fait des interprètes insuffisamment préparés à un langage fort nouveau et/ou choisis avec plus ou moins de discernement. Ce n'est qu'avec la "trilogie populaire" (Rigoletto en 1851, puis en 1853 le Trouvère et la Traviata) que Verdi fut reconnu comme le compositeur vivant le plus célèbre d'Italie, et probablement du monde entier.

Nabucco - Ouverture
4 x
Zaphale, xs4u, JiDé, Hugul
Avatar du membre
Pol
Le frérot du JiDé
Messages : 2150
Enregistré le : mar. 22 déc. 2015 13:10
Localisation : Galice (espagne)
x 2425
Genre :
Zodiaque :

Re: La discographie du Polo

Message par Pol » ven. 8 juin 2018 20:45

Giuseppe VERDI (1813 - 1901) Suite...
Sa situation matérielle assurée, il peut désormais se consacrer à la composition, choisir avec plus de soin les sujets de chaque œuvre, discuter l'écriture de chaque livret, et surtout prendre en main l'exécution de ses opéras. Ainsi, l'echc initial de la Traviata se mua en triomphe l'année suivante. En 1855 pour la première Exposition universelle, il est convié à écrire une nouvelle œuvre (Les Vêpres Siciliennes) pour l'Opéra de Paris. Alors qu'un Bal Masqué triomphait à Rome, Verdi considéré comme un héros du Risorgimento (période de l’histoire de l'Italie dans la seconde moitié du XIXe siècle au terme de laquelle les rois de la maison de Savoie unifient la péninsule italienne par l'annexion de la Lombardie, de Venise, du royaume des Deux-Siciles, du duché de Modène et Reggio, du grand-duché de Toscane, du duché de Parme et des États pontificaux au royaume de Sardaigne (Wiki)) fut élu député et reçu à Turin par Victor-Emmanuel II (pour les libertaires italiens; V.E.R.D.I. signifiait Victor-Emmanuel Roi D'Italie). Il revient à la composition en 1862 avec La Force Du Destin, donné à Saint-Pétersbourg.Après avoir remanié Macbeth en 1865, il écrit (en Français) pour l'Opéra de Paris Don Carlos en 1867. Aïda créé au Caire avec un luxe inouï en 1871 lui offre des émoluments jamais atteints par un compositeur et lui consacrait une gloire mondiale sans égale. En 1874 et la mort de Manzoni, il se consacre à son grandiose Requiem (Verdi composa la Messa da requiem en mémoire de son compatriote le poète Alessandro Manzoni, mort en 1873 et qui s'était engagé comme lui pour l'unité italienne au sein du Risorgimento, dans un idéal de justice et d'humanité. Verdi fut si ébranlé par la mort de Manzoni qu'il ne put se joindre au cortège funèbre (Wiki). Il fait triompher une version remaniée de Simon Boccanegra en 1881, et confie la rédaction des livrets d'Otello et Falstaf à Arrigo Boito.
Après la mort de Giuseppina Strepponi (1897) Verdi finissait ses pièces sacrées en 1898. Demeuré sans héritier, il fonde la Maison de repos des musiciens, à Milan, où il mourut le 27 janvier 1901. Après les obsèques sobres qu'il avait désirées, le transfert de ses cendres à cette maison de repos, le 27 février, fut célébré par 900 exécutants dirigés par Arturo Toscanini.
3 x
Hugul, Zaphale, xs4u
Avatar du membre
Pol
Le frérot du JiDé
Messages : 2150
Enregistré le : mar. 22 déc. 2015 13:10
Localisation : Galice (espagne)
x 2425
Genre :
Zodiaque :

Re: La discographie du Polo

Message par Pol » ven. 8 juin 2018 23:30

Giuseppe VERDI (1813 - 1901)
Nabucco


drame lyrique en quatre actes d'après le livret de Temistocle Solera
Nabucco évoque l'esclavage des juifs par les Assyriens (Babyloniens) en 586 av. J-C. et la destruction du temple de Salomon à Jérusalem.
(Je ne publie pas l'ouverture, déjà publiée dans le post précédent)

Les personnages :
- Nabucco Roi de Babylone - Baryton
- Ismaël neveu de Sédécias roi de Jérusalem - Ténor
- Zacharie Grand prêtre des hébreux - Basse
- Abigaille esclave considérée à tort comme la fille aînée de Nabucco - soprano
- Fenena Fille de Nabucco - soprano
- Le grand prêtre de Baal - Basse
- Abdalo vieil officier du roi de Babylone - Ténor
- Anna sœur de Zacharie - soprano

Acte I : remplis d'angoisse et de terreur, les hébreux, rassemblés dans le temple, adressent de pressantes prières au Seigneur pour qu'il les protège des Babyloniens qui, sous la conduite de Nabuchodonosor (ou Nabucco) sont sur le point de fondre sur Jérusalem.

Gli arredi festivi giù cadano infranti (que s'écroulent à terre, brisés, les saints emblèmes)
Zacharie, grand prêtre des hébreux, amène avec lui Fenena, fille de Nabuchodonosor, gardée comme otage, et pourrait se révéler constituer un gage de paix entre les Hébreux et les Babyloniens. Ismaël annonce que l'ennemi est proche. Zacharie confie Fenena à Ismaël et part défendre la ville et le temple avec les hébreux

Sperate, o Figli (espérez, mes enfants) et Come notte a sol fulgente (comme la nuit devant le soleil éclatant)
Ismaël et Fenena, secrètement amoureux l'un de l'autre, sont restés seuls. Ismaël se rappelle comment Fenena l'avait fait évader de prison à Babylone, lorsqu'il s'y était rendu comme ambassadeur. Maintenant c'est Ismaël qui est résolu à libérer à son tour Fenena et fuir avec elle. Mais voici que quelques guerriers babyloniens déguisés en Hébreux, réussissent à se glisser dans le temple. A leur tête se trouve Abigaille, qui a connu Ismaël en prison à Babylone, et qui l'aime, s'approche des deux amants en termes de sarcasme et colère, puis avoue son amour à Ismaël. Elle est disposée à sauver le peuple hébreu s'il consent à l'aimer : mais il refuse.

Io t'amava (Je t'aimais) (à 2:00)
De nouveau, surgissent dans le temple, les Hébreux en fuite. Nabuchodonosor sur son destrier parvient jusqu'au seuil du temple. Zacharie lui ordonne de s'arrêter ou il tue sa fille Fenena s'il ose profaner ce lieu sacré. Nabuchodonosor semble céder et descend de cheval mais ses paroles blasphématoires irritent Zacharie qui s’apprête à tuer Fenena. Ismaël s'interpose et retient son bras. Fenena est maintenant dans les bras de son père.

Tremin gl'insani Del Mio Furore (Que ces déments tremblent devant ma fureur) (à 0:30)
Nabuchodonosor ordonne à ses soldats de saccager et incendier le temple. si son amour pour Ismaël ne peut être comblé, Abigaille pourra au moins laisser éclater toute sa haine contre le peuple hébreu. Zacharie et les Hébreux maudissent Ismaël qui, en libérant Fenena, à trahi la patrie.

O vinti, il capo a terra ! (O vaincus, courbez-vous bien bas !)
oooOOO Fin du premier acte OOOooo
4 x
Zaphale, JiDé, Hugul, xs4u
Avatar du membre
Pol
Le frérot du JiDé
Messages : 2150
Enregistré le : mar. 22 déc. 2015 13:10
Localisation : Galice (espagne)
x 2425
Genre :
Zodiaque :

Re: La discographie du Polo

Message par Pol » sam. 9 juin 2018 19:40

Giuseppe VERDI (1813 - 1901)
Nabucco (suite ...)


drame lyrique en quatre actes d'après le livret de Temistocle Solera
Acte II - scène 1 (Appartements du palais royal de Babylone) : Abigaille est parvenue à s'emparer du document attestant sa véritable origine : elle n'est pas la fille de Nabuchodonosor, mais une esclave. Elle ressent de la colère envers Nabuchodonosor qui, encore engagé dans la guerre contre les Hébreux, a confié la régence du royaume à Fenena et, de plus, l'a éloignée du champ de bataille en la renvoyant à Babylone. Sa colère et son désir de vengeance envers Fenena qui, outre l'amour d'Ismaël, lui dispute aussi le trône, n'ont pas de bornes.

Ben io t'invenni...Anch'io dischiuso un giorno (Par bonheur, je t'ai trouvé, fatal document ... (3:45) Moi aussi j'avais jadis ...)
Survient le Grand Prêtre de Baal, suivi des mages du royaume.

chi s'avanza? (Qui s'avance?)
Il rapporte à Abigaille que Fenena, la régente, a libéré les Hébreux, et que pour sauver Babylone, il est nécessaire qu'elle prenne le pouvoir. Dans ce but, on a déjà fait courir la nouvelle que Nabuchodonosor est tombé au combat. Abigaille accepte l'offre du Grand Prêtre et exulte à la pensée de pouvoir monter sur le trône.


Acte II - scène 2 (Salle du palais royal) : Accompagné d'un Lévite qui porte les tables de la loi, Zacharie se dirige vers les appartements de Fenena, lui proposer de la convertir à la religion hébraïque. Il prie le Seigneur de l'assister et de l'éclairer dans cette haute mission. Les Lévites se réunissent dans la salle du palais, ainsi qu'Ismaël. Mais tous le repoussent pour sa trahison.

Il maledetto non ha fratelli (Le maudit n'a pas de frères)
Arrivent alors Zacharie, sa soeur Anna et Fenena. Anna intervient pour disculper Ismaël et annonce que Fenena vient de se convertir. Mais le vieil Abdal, fidèle officier de Nabuchodonosor, apporte hors d'haleine, la nouvelle (fausse) de la mort du roi et de la montée sur le trône d'Abigaille. Cette dernière, accompagnée du Grand Prêtre de Baal et de ses fidèles, fait son entrée dans la salle et arrache la couronne de la tête de Fenena. Au milieu du bouleversement et de la terreur qui s'emparent de tous, Nabuchodonosor fait son entrée et réclame pour lui la couronne.

Pour moi, tout Nabucco est résumé dans cet aria. (Je ne parle QUE de la musique).
S'appressan gl'istanti d'un'ira fatale (Voilà qu'approche l'heure d'une ire fatale)
Il prononce ensuite des paroles de dérision à l'adresse du Dieu de Baal qui a poussé les Babyloniens à le trahir, mais aussi à l'encontre du Dieu des Hébreux. Il exige que tous l'adorent comme le seul Dieu existant et menace de mort Zacharie et tous les Hébreux s'ils ne se plient pas à son vouloir. Mais au moment où il prononce ces paroles, la foudre éclate au-dessus de lui, et la couronne tombe à terre. Dans le silence général, on entend la voix du roi qui manifeste déjà des signes de folie.

Chi mi toglie il regio scettro (Qui me dépouille du sceptre royal ?)
La couronne tombée est vite recueillie par Abigaille ...
4 x
Zaphale, Hugul, JiDé, xs4u
Avatar du membre
Pol
Le frérot du JiDé
Messages : 2150
Enregistré le : mar. 22 déc. 2015 13:10
Localisation : Galice (espagne)
x 2425
Genre :
Zodiaque :

Re: La discographie du Polo

Message par Pol » sam. 9 juin 2018 19:49

Le livret et sa traduction en Français est téléchargeable ici ... http://odb-opera.com/joomfinal/index.ph ... 83-nabucco
3 x
Zaphale, Hugul, xs4u
Répondre