Les Nouvelles:

Pour les invités, n’hésitez pas !!, entrez !!, on ne mord pas :rires4: :yè:

Faut-il supprimer le Sénat, et le remplacer par des citoyens tirés au sort ?

là où on peut débattre de sujets divers, Sciences, Politiques, technologies ...

Modérateur : JiDé

Répondre

Faut-il supprimer le Sénat, et le remplacer par des citoyens tirés au sort

Le sondage s’est terminé le mer. 31 janv. 2018 21:06

Pour supprimer le Sénat et le remplacer par des citoyens tirés au sort
1
20%
Contre supprimer le Sénat et le remplacer par des citoyens tirés au sort
2
40%
Sans avis
2
40%
 
Nombre total de votes : 5
Avatar du membre
JiDé
Le Fondateur
Messages : 6358
Enregistré le : ven. 11 déc. 2015 20:07
Localisation : CitySouris
x 7170
Genre :
Zodiaque :

Faut-il supprimer le Sénat, et le remplacer par des citoyens tirés au sort ?

Message par JiDé » jeu. 11 janv. 2018 21:06

Image
Faut-il supprimer le Sénat, et le remplacer par des citoyens tirés au sort ?
LE « POUR »
Image
Dimitri Courant
Doctorant en science politique, Université de Lausanne (IEPHI) et Université Paris 8 (CRESPPA)
La crise du gouvernement représentatif s’aggrave : record des taux d’abstention et des indices de défiance envers les politiciens, partis politiques désertés des militants… Ce système politique, à bout de souffle, hérité des révolutions du XVIIIe siècle, fût conçu contre la démocratie comme une aristocratie élective des riches bourgeois visant à remplacer l’aristocratie héréditaire des nobles. Mais une alternative se dessine : le retour du tirage au sort en politique. Depuis l’Athènes antique et jusqu’à Montesquieu ou Rousseau, ce mode de sélection était considéré comme étant de nature réellement démocratique, contrairement à l’élection définie comme oligarchique.

Utilisé pour les jurys et les sondages, le tirage au sort rouvre l’imagination démocratique, porté par des universitaires, des expérimentations et des militants. Après avoir fait ses preuves dans de nombreux pays à partir des années 1970 via des dispositifs délibératifs tels : les jurys citoyens (Allemagne, États-Unis, Japon…), conférences de citoyens sur les technosciences (Danemark, Royaume-Uni, Suisse, France…), sondages délibératifs ou encore les assemblées constitutionnelles (Canada, Islande, Irlande…) ; la sélection aléatoire est avancée comme pouvant être le mode de composition d’une des chambres du Parlement dans divers Etats [1].

En France, des chercheurs, comme Yves Sintomer, des politiciens, comme Montebourg, et des activistes, comme ATTAC ou Les Citoyens Constituants, proposent que l’on remplace les sénateurs par des citoyens tirés au sort. Aujourd’hui, les sénateurs ne sont pas élus au suffrage universel direct par l’ensemble du corps électoral mais par 160 000 grands électeurs. Le fait de tirer au sort cette chambre ne retirerait donc en rien une possibilité de vote aux citoyens. L’actuel Sénat est peu représentatif de la population en termes de sexe (21,9 % de femmes), d’âge moyen (62 ans) ou de catégories socio-professionnelles. Sans compter les problèmes d’absentéisme, de lobbysmes, de détournement de fonds publics (six mises en examen), ou de non-respect du peuple (référendum de 2005).

Un Sénat composé de citoyens ordinaires tirés au sort donnerait une meilleure représentativité des français-e-s dans leur diversité. Cela introduirait véritablement la société civile en politique et permettrait à des populations ignorées d’avoir une voix : précaires, femmes, jeunes… Sans objectif de carrière politicienne ni de discipline de parti à suivre, ces sénateurs-citoyens sélectionnés impartialement n’auraient pas à tomber dans la politique-spectacle clivante, à sacrifier l’intérêt général à des fins électoralistes mais pourraient vraiment délibérer. La démocratie signifie le pouvoir au peuple, ce dernier devrait donc pouvoir prouver sa compétence et bénéficier de sa propre chambre.

[1] SINTOMER Yves (2011), Petite histoire de l’expérimentation démocratique. Tirage au sort et politique d’Athènes à nos jours, La Découverte, Paris.
LE « CONTRE »
Image
Jean-Pierre Bosino
Sénateur de l’Oise-Maire de Montataire
Trop vieux, trop masculin, trop conservateur, inutile… Ces qualificatifs ont souvent été associés au Sénat et son histoire, son élection au suffrage indirecte alimentent la légende du « train de sénateur ».

En effet, son mode de scrutin et la surreprésentation des zones rurales moins peuplées favorise plutôt la droite et abouti au fait que la chambre haute s’est souvent opposée à des textes emblématiques d’avancées de la société tels que le PACS ou encore le droit de vote des étrangers aux élections locales au début des années 2000.

La loi sur la parité, l’abaissement de l’âge des candidats de 35 ans en 1958 à 24 ans, et à partir de 2017, l’interdiction du cumul des mandats favorisent la féminisation et le rajeunissement du Sénat que nous appelons avec les élu-e-s communistes de nos vœux. Nous sommes d’ailleurs le seul groupe politique présidé par une Sénatrice.

Le bicamérisme est traditionnellement plus présent dans les états fédéraux où une chambre représente les états fédérés, à l’instar du modèle états-uniens. Et si je suis persuadé qu’il faut réformer le Sénat, je reste, avec ma formation politique, attaché au principe du bicamérisme.

Je m’associe aux écrits[1] de Nicole Borvo Cohen-Seat, Présidente du groupe Communiste Républicain et Citoyen au Sénat de 2001 à 2012, qui propose une seconde chambre composée de représentants des collectivités territoriales pour moitié et de représentants des « groupes sociaux » proposés par des organisations syndicales et associatives, élus au suffrage direct.

Ce nouveau Sénat examinerait des propositions législatives émanant directement des citoyens. Contrairement au Conseil Economique Social et Environnemental, il serait doté d’une plus grande légitimité dû à son élection au suffrage universel direct, et son pouvoir législatif.

Nous portons depuis plusieurs décennies l’exigence d’une VIème République, une république sociale, écologique, féministe, démocratique qui ne passe pas nécessairement par la suppression du Sénat mais par sa transformation vers un modèle où la participation citoyenne est centrale.

Mais notre réflexion sur la démocratie participative doit aller au-delà du Sénat et nous inciter à repenser l’intégralité de nos institutions.

[1] Réflexion sur le bicamérisme, Nicole Borvo Cohen-Seat, Juin-Juillet 2012
sur une idée de: Image
5 x
Kifu, Hugul, Zaphale, Xsara75, xs4u
sur Image, avec tous mes Potos :jidé:
Avatar du membre
Kifu
VIP LMDDP
Messages : 1123
Enregistré le : mer. 30 déc. 2015 03:15
Localisation : غزة - الفلوجة
x 964
Genre :

Re: Faut-il supprimer le Sénat, et le remplacer par des citoyens tirés au sort ?

Message par Kifu » ven. 12 janv. 2018 02:06

Bissoir.

Moi je suis pour supprimer le sénat tout court et ne pas le remplacer par un collège de citoyens tirés au sort car trop populiste à mon avis.
Donc aucune des 3 propositions.
Et je suis pour réduire de moitié le nombre de députés à l'Assemblé Nationale. Les fonctionnaires trinquent au bas de l’échelle alors qu'il serait bien de commencer plutôt par le haut.
7 x
Hugul, Zaphale, JiDé, Luffy, Xsara75, mihauw, xs4u
Image
Avatar du membre
Grignoux
Légendaire
Messages : 918
Enregistré le : mer. 23 déc. 2015 02:46
Localisation : homme politique, c’est une profession où il est plus utile d’avoir des relations que des remords.”
x 675

Re: Faut-il supprimer le Sénat, et le remplacer par des citoyens tirés au sort ?

Message par Grignoux » ven. 19 janv. 2018 12:52

Kifu a écrit :Bissoir.


Et je suis pour réduire de moitié le nombre de députés à l'Assemblé Nationale. Les fonctionnaires trinquent au bas de l’échelle alors qu'il serait bien de commencer plutôt par le haut.
:ouioui: :ouioui: :ouioui:

Moi je suis pour la suppression des politiciens (en tout cas ceux qui sont corrompus :fout: ,bon c'est vrai il restera pas grand monde)

J'entends des fois "oui mais on a quand meme besoin des politiciens", ...mais non on a pas besoin d'eux,les gens ils aiment bien se faire fouetter pour rien.

Il y a les sénateurs,les députés....que des doublons tout ça,c'est plein d'emplois fictifs la dedans, quand tu vois les mecs qui dorment dans l'assemblée ou le mec qui lit son journal :fouet: :regle: .

Perso, si je viens au boulot et que je commence à faire ma sieste ou a lire l'équipe ,mon boss je crois va pas trop apprecier
6 x
JiDé, Hugul, Zaphale, Kifu, Luffy, xs4u
Avatar du membre
grandseb59
Membre
Messages : 8
Enregistré le : dim. 15 avr. 2018 14:20
Localisation :
x 38
Genre :

Re: Faut-il supprimer le Sénat, et le remplacer par des citoyens tirés au sort ?

Message par grandseb59 » lun. 16 avr. 2018 09:34

c'est vrai qu'il ne restera pas grand monde, grignoux :sifflote: :rires4:

perso, seul les députés ont été élu par le peuple (et non pas seulement par une certaine élite de mec qui s'arrange entre eux). Donc, pour, la suppression du sénat.
Mais pas la peine de le remplacer par autre chose, comme ça, ça fera aussi des économies importante :bien:

J'espère que tu porteras nos idée bien haute, jidé, quand tu iras porter le fruit de notre débat au président :noel_rire:
3 x
Hugul, JiDé, xs4u
Image
Avatar du membre
grandseb59
Membre
Messages : 8
Enregistré le : dim. 15 avr. 2018 14:20
Localisation :
x 38
Genre :

Re: Faut-il supprimer le Sénat, et le remplacer par des citoyens tirés au sort ?

Message par grandseb59 » lun. 16 avr. 2018 09:38

ha mince...je viens de voir que la discussion est déjà terminé :e_surprised: :facerouge:

désolé je retourne me caché :cache: :rires4:
2 x
JiDé, xs4u
Image
Avatar du membre
JiDé
Le Fondateur
Messages : 6358
Enregistré le : ven. 11 déc. 2015 20:07
Localisation : CitySouris
x 7170
Genre :
Zodiaque :

Re: Faut-il supprimer le Sénat, et le remplacer par des citoyens tirés au sort ?

Message par JiDé » lun. 16 avr. 2018 10:37

Le vote, n'est plus, le débat lui, est ouvert à l'infini, sujet qui n'est pas prêt de ne plus être d'actualité...
1 x
xs4u
sur Image, avec tous mes Potos :jidé:
Répondre